Une cabane « bien perchée » dans les Vosges du Nord

« Le pigeonnier » l’appellent les voisins… C’est en effet tout en hauteur que prend forme cette construction à flanc de colline, disposant de trois niveaux habitables, et presque entièrement réalisée sur pilotis.

Vue depuis la route su Nideck. On accèdera à la cabane par une passerelle.

D-BOIS a réalisé pour ce projet l’ensemble des notes de calculs, le dimensionnement complet des charpentes et solivages, mais aussi la résistance parasismique qui est ici assurée en partie par les murs à ossature bois, et des palées de stabilité métalliques.


Avec près de vingt années d’expérience, Claude Eichwald a toutes compétences pour concevoir une maison écologique de qualité. Ses préférences vont aux constructions à ossature en bois locaux et murs de béton de chanvre ou bien aux briques monomur. Restauration, colombages, isolants naturels. Maîtrise d’œuvre pour les particuliers et pour des équipements collectifs divers. Assistance technique sur toute la France pour la construction en chanvre.

Charpente à croisée d’ogives pour une serre bioclimatique

Issue d’une collaboration étroite entre l’architecte, D-BOIS, et l’entreprise de charpente, cette construction se caractérise par un souci de détail poussé très en amont dans l’étude du projet.

En particulier on notera que la géométrie polygonale extérieure des arches est déterminée par les formats des panneaux photovoltaïques. Les panneaux seront montés à la façon d’une façade rideau sur des profilés aluminium. Le montage de ces derniers se fait sur les chevrons et arbalétriers ayant reçu un profilage spécifique, réalisé sur machines de taillage à commande numérique.

Le chantier est en cours de montage, la couverture suivra dans quelques semaines…

Réaménagement du col de la Schlucht

Charpente du bâtiment Tetras en cours de pose
Vue au crepuscule

Une visite nocturne du site où l’éclairage met en valeur les ouvrages et le mariage du bois, de la pierre et du zinc.

Une toiture plissée pour la Crèche « Premiers Pas » à Golbey

Programmée par la Communauté d’Agglomération d’Epinal, imaginée par le cabinet d’architectes Bouillon Bouthier, c’est l’entreprise S. Poirot qui a nous confié l’étude de son exécution.

Des poteaux métalliques « multifonction » sont positionnés aux raccords de noues. Ils combinent les rôles de porteur de la charpente, l’intégration des descentes d’eaux pluviales, leur rôle décoratif par l’intégration de branches en tôle découpée et pliée, ainsi que l’assise grâce à des bancs circulaires accrochés à leurs pieds.

A l’intérieur du bâtiment la charpente restera en grande partie visible, c’est pourquoi la majorité des assemblages ont été réalisés sans ferrures apparentes.

Dans le préau extérieur, le puits de lumière est lui aussi traversé par un arbre de métal.